C’est une grosse cylindrée du championnat qui se présentait sur le parquet de la Trocardière puisque les Déferlantes accueillaient la formation de l’ASVEL Féminin.

Grâce à leur adresse extérieure, les lyonnaises prenaient un excellent départ (0/7, 2′), avant que les nantaises, sous l’impulsion de Leia DONGUE (16 points, 4 rebonds), ne refassent très rapidement leur retard (9/10, 4′). Les débats s’équilibraient alors, les défenses prenant alors l’ascendant sur les attaques, et les points se faisaient alors rares (13/12, 7′). Face à une défense de zone ligérienne, Sara CHEVAUGEON (14 points, 2 passes) faisait trembler les filets de loin, et les rhodaniennes reprenaient les commandes de la rencontre (13/18, 8′) et les conservaient jusqu’à la fin du quart-temps (17/23, 10′). Au retour sur le parquet, Marie MANÉ (10 points, 4 rebonds) s’illustrait de loin, mais le NRB était de nouveau sanctionné par les tirs lointains des Lionnes (20/28, 12′). Une physionomie de match qui obligeait Aurélie BONNAN à stopper le jeu afin d’apporter de nouvelles solutions à son collectif. Une décision qui permet à Romana HEJDOVA (3 points) et ses partenaires de stopper la série lyonnaise (25/32, 14′) mais cela fut de courte durée (25/37, 15′). Un nouveau temps-mort posé par le staff ligérien portait alors ses fruits (29/37, 16′), et c’était finalement Valery DEMORY qui se voyait dans l’obligation de remobiliser ses troupes. Et ce fut Marine JOHANNES (17 points, 6 passes) qui remettait les siennes dans la bonne direction (32/45, 18′). Néanmoins, à l’image de Samantha HILL (3 points, 4 rebonds), les Déferlantes ne baissaient pas les bras et parvenaient à limiter la casse en cette fin de mi-temps (37/49, 20′).

Au retour des vestiaires, l’ASVEL Féminin s’appuyait sur Nayo RAINCOCK-EKUNWE (11 points, 10 rebonds) pour reprendre sa marche en avant, et l’écart entre les deux formations augmentait (39/55, 23′). La maladresse et les petites erreurs empêchaient le NRB de se rapprocher au tableau d’affichage (44/59, 25′), ce qui aurait pu mettre le doute dans les têtes lyonnaises. Si le staff du club visiteur faisait des rotations, le niveau de jeu ne baissait pas en intensité, Ingrid TANQUERAY (8 points, 2 interceptions) et co’ atteignaient la barre des 20 points d’avance (44/64, 27′). Le chemin menant au panier était de plus en plus compliqué à trouver pour Seehia SIDA ABEGA (4 points, 4 rebonds) et des nantaises qui voyaient leur déficit s’amplifier en cette troisième quart-temps (45/70, 30′). La différence étant faite, le NRB allait pouvoir utiliser ce dernier acte pour travailler, et donner du temps de jeu aux jeunes pousses du club. Ainsi, Lisa LAMBERT (2 rebonds) faisait son entrée sur le terrain mais Michelle PLOUFFE (9 points, 4 rebonds) et ses partenaires poursuivaient leurs efforts (45/77, 34′). C’était finalement Lisa DUFON (2 points) qui débloquait le compteur du NRB dans ce dernier quart-temps (47/81, 37′), et la rencontre se terminait sur une très large victoire des Lionnes (49/87, 40′).

On savait que ce match n’était pas le plus important de la semaine pour des Déferlantes qui, malgré la différence de potentiel entre les deux équipes, ont joué avec leurs armes pendant la totalité du match. Si cela n’a pas suffit ce soir, gageons et espérons que tous les efforts payent ce week-end.