Ce samedi marquait le début d’une nouvelle aventure pour les Déferlantes qui entamaient le championnat 2020/2021 par un déplacement en terres yonnaises.

Dès les premières actions, le RVBC prenait le contrôle du match (5/0, 2′) et c’est Ziomara MORRISON (9 points, 10 rebonds) qui inscrivait le premier point de la saison nantaise (5/1, 3′). Bien que le jeu offensif du NRB manquait de fluidité en ce début de match, Leia DONGUE (15 points, 7 rebonds), très active, permettait aux siennes de rester dans le sillage adverse (9/5, 5′). Quelques secondes plus tard, l’internationale mozambicaine devrait malheureusement sortir du terrain, touchée à la cheville (13/5, 6′), mais elle retrouvera ses coéquipières quelques minutes plus tard. En défense, les Déferlantes ne parvenaient pas à contrarier Soana LUCET (5 points, 5 rebonds) et co’ qui atteignaient la barre des dix unités d’avance (18/8, 7′). Après un temps-mort posé par Aurélie BONNAN, le NRB de l’allant et Sasa CADO (17 points, 4 rebonds) s’illustrait de loin (20/15, 9′). Les trop nombreux rebonds offensifs laissés aux joueuses vendéennes empêchaient les nantaises de poursuivre leur remontée (24/17, 10′). En début de second quart-temps, le jeu devenait plus hâché et de loin, Clémentine SAMSON (3 points) augmentait l’avance des locales (29/17, 12′). Désireuses de ne pas lâcher, les Déferlantes allaient provoquer les fautes adverses et ainsi faire en sorte que l’écart reste raisonnable (35/25, 15′). Mais, ces dernièr”s n’arrivaient à semer le doute dans les têtes yonnaises, Eva LISEC (19 points, 12 rebonds) et ses partenaires trouvant toujours des solutions en attaque (40/29, 18′). En fin de période, Hatoumata DIAKITÉ (2 points, 2 rebonds) et les nanto-rezéennes pourront regretter les nombreux points laissés sur la ligne des lancer-francs qui leur auraient permis de totalement recoller au score (42/35, 20′).

Au retour des vestiaires, les défenses prenaient le pas sur des attaques qui peinaient à trouver des situations évidentes (44/38, 22′). Néanmoins, Bintou DIEME-MARIZY (7 points, 3 passes) et les nantaises ne parvenaient pas à totalement prendre le rythme du match en mains et restaient derrière (48/43, 25′). C’est alors qu’Ornella BANKOLE (18 points, 2 passes) remettait un peu de folie au match, obligeant le staff du NRB à stopper le jeu (52/43, 26′). Un temps-mort qui n’eût pas l’effet escompté puisque le RVBC continuait sa marche en avant (56/43, 28′). Et lorsque Marie MANÉ (19 points, 2 interceptions) trouvait les solutions, Océane MONPIERRE (14 points, 3 passes) répondait immédiatement et l’avantage était toujours vendéen avant les dix dernières minutes (65/52, 30′). Cette dernière ligne droite, les Déferlantes l’attaquaient parfaitement (65/58, 32′) gardant ainsi leurs espoirs de succès. Néanmoins, Tyffany CLARKE (13 points, 5 rebonds) et ses partenaires réagissaient dans la foulée pour se remettre à l’abri (74/62, 35′). Grâce à une belle adresse extérieure, les nantaises s’accrochaient (80/68, 38′) mais la différence était trop importante, et la saison débutait malheureusement pas un revers pour le collectif des Déferlantes (85/76, 40′).

Finalement, les Déferlantes auront payé leur entame de match timide et n’auront pas su trouver les solutions pour s’en remettre. Mais, force est de constater que face à une équipe au jeu bien huilé, elles n’auront jamais lâché et cela est encourageant pour la suite des évènements.